Agricole

Agricole

ÉNERGIE DURABLE POUR LE SECTEUR AGRICOLE

Une ferme produit beaucoup de biomasse, utilise de l’énergie et a souvent de l’espace libre. Cela rend les énergies renouvelables à la ferme intéressantes. Trois options sont évidentes: la biométhanisation du fumier, l’énergie solaire et la combustion du bois.
La combinaison de la biométhanisation et du traitement du fumier est également une option intéressante en raison de l’augmentation des coûts de vente du fumier.

biométhanisation

La biométhanisation a lieu dans un réacteur chauffé dans lequel les bactéries décomposent la biomasse dans des conditions idéalement créées. Cela crée du biogaz. Ce processus se déroule sans oxygène (anaérobie).

Le biogaz la plusieurs applications. on peut le transformer en boiméthane vert (avec les mêmes propriétés que le gaz naturel) ou le convertir en électricité verte ou en chaleur vert. Il n’y a pas si longtemps, que la biométhanisation du fumier seul n’était pas rentable. Avec les techniques actuelles, il est possible de mettre en place un système rentable qui traite que du fumier, sans ajouter de coproduits.

En plus du biogaz, le digestat est également formé lors de la biométhanisation. Le digestat est soumis aux mêmes réglementations que le fumier.

Au cours du processus de biométhanisation, une partie de l’azote est convertie de l’azote organique en azote minéral. Cela le rend plus disponible et plus accesible pour la culture. Cela facilite également la séparation de l’azote dans une installation de traitement du fumier (Bio-NP).

Avec la biométhanisation mono-fumier, il est important que le fumier entre dans le digesteur aussi frais que possible. Avec la biométhanisation du fumier avec les co-produits, la composition et le prix des coproduits doivent être soigneusement pris en compte.

Le biogaz

Un autre point d’attention est la vente du biogaz. La méthode la plus évidente consiste à convertir le biogaz, à l’aide d’un installation de co-géneration (moteur à gaz avec générateur) en électricité et en chaleur. L’application utile de chaleur est souvent un problème. Par exemple, la chaleur résiduelle peut être utilisée pour produire de l’eau chaude ou dans une installation de traitement de fumier décentralisé, comme le Bio-NP.

L’utilisation du biogaz comme source de chaleur est également une option. Le biogaz peut être utilisé direct dans une chaudière, pour une application industrièle ou urbain. Cela n’est rentable qu’avec de plus grandes quantités de biogaz. CCS Energie-Advice a développé pour cela le concept Bio-HUB. Bio-HUB est une solution pour le secteur agricole où plusieurs biométhanisateurs se sont connectés à un pipeline et fournissent ensemble du biogaz à un ou plusieurs clients de la région.

Le Biométhane

Le Bio-UP est un bon exemple d’un système qui transforme le biogaz en biométhane à l’échelle de la ferme. L’un des principaux avantages du Bio-UP est l’émission limitée de méthane par rapport aux systèmes à membrane. Le gaz vert du Bio-UP est injecté dans le réseau de gaz naturel. En pratique, cela dépend de la capacité du réseau (local) de gaz naturel. Une enquête sur les possibilités d’injection de gaz dans le réseau de gaz naturel est nécessaire.

Pour plus d’informations, voir Bio-UP.

 

Énergie solaire

Dans le secteur agricole, il y a souvent de l’espace disponible pour l’énergie solaire. L’option la plus évidente est d’installer des panneaux solaires sur les toits des écuries et autres bâtiments.
CCS  possède également des connaissances dans le domaine de la mise en place de parcs solaires complets sur des terres agricoles.

Rôle des CCS

CCS est spécialisée dans les études de faisabilité dans le secteur agricole,  la gestion de projet et la mise en œuvre du projet.
Êtes-vous intéressé par la biométhanisation en petite échelle, le raffinage du fumier (Bio-NP), un réseau de biogaz (Bio-HUB), la valorisation du biogaz au biométhane (Bio-UP) ou à l’énergie solaire? Alors contactez-nous sans engagement.

tout départements

Subscribe to our newsletter

Our international newsletter is send out twice a year

International newsletter